"Ma Vie "  
1. Tout est ici
2. Il n'y a rien de grave
3. Frontière
4. Ma Vie
5. Royaume Multicolore
6. Mon paradis perdu
7. Un rêve
8. La part de l'ange

9.
Je m'anesthésie
 
   

1. Tout est ici

 

Les aventures en mer ne sont pas faite pour toi
Les grands voyageurs t'ont toujours laisser froid
Tu dis tout est ici les trains ne vont nulle part
C'est juste un nom de ville qui change à chaque gare

Refrain;

Tout est ici, tout est ici
Il y a tout l'amour ici
Toute la vie qu'on peut rêver
Le meilleur et le pire aussi
Tout est ici

Passager immobile au mur de ta maison
Goûte le souffle tranquille de glisser des saisons
Tu dis tout est ici les trains ne vont nulle part  

Refrain;

Tout est ici tout est ici
Il y a tout l'amour ici
Toute la vie qu'on peut rêver
Le meilleur et le pire aussi
Tout est ici

Tout est ici
Tout est ici

Tout est ici tout est ici
Il y a tout l'amour ici
Toute la vie qu'on peut rêver
Le meilleur et le pire aussi Tout est ici
Tout l'amour, l'amour, l'amour, l'amour
Tout est ici.

Textes/ Pierre Barguisseau
Musique / Dominique Py

 

 

 

2. Il n'y a rien de grave
haut de page

 

Emmène moi en voyage,
pour poser des brins d'amour
au coin de chaque chagrin

Montre moi ce chemin rare
où on change la couleur noir
en fleurs de lila

Refrain;

Il n'y a rien de grave
à vouloir rester soi même
Il n'y a rien grave
à vouloir dire je t'aime


Dépose moi au champ de joie
Présente moi Monsieur 'Bonheur'
qui reviendra avec moi


Refrain;

Il n'y a rien de grave
à vouloir rester soi même
Il n'y a rien de grave
à vouloir dire je t'aime
Il n'y a rien de grave
à lacher quelques larmes
Il n'y a rien de grave, rien de grave
Rien de grave

Donne moi un sourire
juste un pour souvenir
retient cet instant


Refrain;

Il n'y a rien de grave
à vouloir rester soi même
Il n'y a rien grave
à vouloir dire je t'aime
Il n'y a rien de grave
à lacher quelques larmes
Il n'y a rien de grave, rien de grave
Rien de grave

Non rien de grave!

Textes / Olya
Musique/ Olya

 

 
 

3. Frontière
haut de page

 

Je suis née j'imagine
Sous un ciel encombré
De présages et de signes
Plutôt compliqué

Refrain;

Pour être celle que j'imagine
J'efface mes peurs pour avancer
Me tenir loin de l'abîme
Si c'est ma route pour exister

Je suis née de la ruine
Du cur désemparé
Des hommes comme des épines
Où je me suis blessée

Refrain;

Pour être celle que j'imagine
Je mets mes doutes de coté
Je me tiens près de l'abîme
Si c'est ma route pour avancer

Ah passer la frontière
La route est tracée
Et le ciel ouvert
Ah suivre la rivière
Découvrir le secret
De ma destinée

Je suis née j'imagine
D'un rêve éparpillé
Au delà des collines
Aujourd'hui je suis née

Refrain;

Pour être celle que j'imagine
J'efface mes peurs pour avancer
Me tenir loin de l'abîme
Si c'est ma route pour exister


Textes ; Olya et Pierre Barguisseau
Musique ; Pierre Barguisseau

 

 

 

 
         

4. Ma Vie
haut de page

 

J'ai tout maintenant, tout maintenant
Comme avant il y a 13 ans
Les mêmes décors l'avenir fort

J'ai tout maintenant une vie pleine
Mes amies qui m'aiment
Comme avant à l'âge de mes 14 ans

Refrain;

Ma vie est drôle 'Small'
Elle ne se contrôle pas
Ma vie m'endort me cajole
Quand elle le veut bien
Ma vie est maligne elle me taquine parfois
Mais aujourd'hui ma vie est belle
Comme autre fois comme autre fois

J'ai tout maintenant quoi de plus?
J'ai un toit, le soleil, un jardin

Refrain;

J'ai le ciel, le désert, la lumière
Le miel, la terre, un bateau en mer
Ma vie est un voyage remplie de mirages
Mais aujourd'hui elle se maintient
Comme elle le veut bien comme elle le veut bien

Ma vie m'affole, me console
Ma vie m'adore, me jette des sors
Ma vie est maligne elle me taquine parfois
Mais aujourd'hui ma vie est belle
Comme autre fois comme autre fois
Car elle le veut bien elle le veut bien

Ma vie

Textes/ Olya
Musique/ Olya

 

 

 
   

5. Royaume multicolore
haut de page

 

Le monde est en forme de cur
Flou entre cauchemars et rêves
L'histoire d'amour qui s'achève
La déchirure me serre
Quand je suis en face de moi
SARAJEVO pourquoi?

Sans oublier
Je me maintiens
A ce piano à sentiments
C'est mon combat au quotidien
Mes souvenirs du lendemain

Refrain;

Car l'envie me presse
D'avancer sans cesse
Dans mon royaume remplie
De gens multicolores
Je voudrai lui dire combien je les aime
Les aime sans préférences
Malgré nos différences

Mais dans mes songes cette vérité me ronge
C'est futile bien inutile
La démence des distances

Je m'en sors, je reste, malgré mes peurs incestes
Comme une héroïne de film
J'irai au bout du fil semer de l'amour

Refrain;

Car l'envie me presse
D'avancer sans cesse
Dans mon trésor unis
De gens multicolores
Je voudrai lui dire combien je les aime
Les aime sans préférences
Malgré nos différences

Textes / Olya
Musique/ Olya

 


 

 

 

Je voudrais une ville
Comme une presqu'île
Un bateau pour traverser
Pour croire aux mirages
Aux immenses plages
Un endroit pour m'évader

Refrain;

Où est mon paradis perdu?
Où est mon paradis?

Si c'est l'Eldorado
Mon paradis perso
Je continue à chercher
Dans la mine d'or
Plus profond encore
Le plus brillant des été

Refrain;

Où est mon paradis perdu?
Où est mon paradis?

Mes rêves reflètent
La couleur violette
De mon paradis perdu
L'absolu silence
La dernière danse
Quand parfois je n'y crois plus..plus

Refrain;

Où est mon paradis perdu?
Où est mon paradis?
Où est mon paradis perdu?
Où est mon paradis?
Il est ici mon paradis
Mon paradis!


Textes/ Olya et Pierre Barguisseau
Musique/ Pierre Barguisseau

 

 

 

7. Un rêve
haut de page

 

Je pense à ton visage à la vitre d'un train
J'invente ce message sur une page de calepin
Mon imagination passe au coin de la rue

Je te vois dans une ville tu cherches ton chemin
Oui c'est toi entre mille avec cet air tranquille
Je te reconnais bien
Mon imagination tourne au coin de ta rue
Mon imagination mais tu ne l'a pas vue

Refrain;

Je te vois dans mes rêves je te vois quand je dors
En bateau sur les mers dans un aéroport
Allumé sous la lune en voyage vers le nord
Au briquet d'une brune qui te serre trop fort

Ton reflet dans la vitre dans la fumée d'un bar
Et en première page d'un quotidien du soir
Mon imagination passe au coin de ta rue
Mon imagination mais tu ne l'a pas vue

Refrain;

Je te vois dans mes rêves je te vois quand je dors
En bateau sur les mers dans un aéroport
Allumé sous la lune en voyage vers le nord
Au briquet d'une brune qui te serre trop fort

Je pense à ton visage à la vitre d'un train
Mon imagination passe au coin de ta rue
Mon imagination mais tu ne l'a pas vue

Refrain;

Je te vois dans mes rêves je te vois quand je dors
En bateau sur les mers dans un aéroport
Allumé sous la lune en voyage vers le nord
Au briquet d'une brune qui te serre trop fort


Texte /Pierre Barguisseau
Musique/ Pierre Barguisseau

 

 

 

8. La part de l'ange
haut de page

 

Je ne suis qu'une nuit
Une très longue nuit
Ma vie se tient là bas en noir
Dans un coin de miroir

Puis revient le matin
Qui me prodigue des soins
Dehors me fait vraiment envie
Derrière les jalousies

Refrain;

Jer poznajem dio dio andela
dio andela koji je u meni
Je sais la part la part de l'ange
La part étrange qui est en moi

Je suis un paysage
De forêts de chemins
Par ici je sens un passage
Par ici mon destin

Un système solaire
Un animal marin
Et la clef du mystère
Dans le journal du matin

Refrain;

Jer poznajem dio dio andela
dio andela koji je u meni
Je sais la part la part de l'ange
La part étrange qui est en moi
Chacun pour soi fait peu de cas
De la part de l'ange mais c'est comme ça
Les gens c'est vrai se soucient peu
De la part de l'ange qui est en eux

Sous le sable des dunes
Un album de photos
Le sourire de la lune
Sur la ville au repos

Refrain;

Jer poznajem dio dio andela
dio andela koji je u meni
Je sais la part la part de l'ange
La part étrange qui est en moi
Chacun pour soi fait peu de cas
De la part de l'ange mais c'est comme ça
Les gens c'est vrai se soucient peu
De la part de l'ange qui est en eux

Texte/Pierre Barguisseau
Musique/ Pierre Barguisseau

 

 

9. Je m'anesthèsie
haut de page

 

Dans le champ élastique
De mes nuits somnifères
Aucun fuseau horaire
Aucune terre en vue

Dans le temps immobile
De ces heures de fièvre
Ni cauchemars ni rêves
Aucun signe de vie

Refrain;

Moi je m'anesthèsie
Sur ton épaule amie
Sur ta nuque endormie
Moi je m'anesthèsie
J'aime cette maladie
Qui me tient assoupie
Qui me tient à ta merci
Moi je m'anesthèsie

Et ce temps qui file
De ces heures de fièvre
Tes gestes subtiles
Ton regard m'en dit long

Puis je reprends le cours
D'un rêve monochrome
Et mon cur métronome
Peu a peu ralentit

Refrain;

Moi je m'anesthèsie
Sur ton épaule amie
Sur ta nuque endormie
Moi je m'anesthèsie
J'aime cette maladie
Qui me tient assoupie
Qui me tient à ta merci
Moi je m'anesthèsie


Textes / Pierre Barguisseau
Musique/ Antonin Ollivier

     
 
 
© 2006 HELPCommunication. All Rights Reserved - Mentions Legales -